L’importance de la création de partenariats de qualité dans une stratégie de netlinking

Comprendre l’origine de la stratégie de netlinking

Pour beaucoup d’entre vous la notion de « stratégie de netlinking » et ses pratiques sont floues, c’est pourquoi il est important de réexpliquer l’origine de cette stratégie en commençant par le point de départ : le référencement naturel (SEO). Il faut savoir que ce dernier se décompose en deux aspects techniques : le référencement naturel interne et le référencement naturel externe. Pour mieux les comprendre, lisez cet article. 

Qu'est-ce que le référencement naturel ?

Avant d’entrer dans le vif du sujet, commençons par redéfinir ce qu’est le référencement naturel. Connu sous le nom de SEO (Search Engine Optimization), le terme anglophone le plus utilisé.

En quoi cela consiste ? Tout simplement à positionner les pages d’un site dans les résultats naturels d’un moteur de recherche tel que Google, Yahoo, Bing… Pour cela, ils sont répertoriés selon les requêtes ou termes employés par les internautes. Les premières pages qui apparaîtront seront celles que Google estime pertinentes au regard de la recherche effectuée.

Pour voir son site internet apparaître dans les premiers résultats naturels de recherche et sur chaque requête liée à son activité, il faut bien évidement travailler l’aspect interne et externe de son site.

Le SEO peut se résumer en 3 parties bien distinctes et visibles dans notre infographie ci-dessous :

Le référencement naturel interne

Aussi nommée « référencement on-site », cette notion regroupe l’ensemble des spécificités techniques à optimiser sur une page internet. À savoir, de nombreux critères techniques sont à optimiser.

En effet, le référencement naturel interne consiste à optimiser la structure du site dans sa globalité :

  • la structure Hn (H1, H2, H3…), ce sont les titres, sous-titres contenant les mots-clés relatifs au sujet de votre page ;
  • la structure de l’URL de chaque page ;
  • les balises titles, metas description, ALT de chacune de vos pages indexées ;
  • l’ergonomie de votre site internet (responsive design -adapté à tous les écrans PC, mobiles & tablettes, la vitesse de chargement…) ;
  • les images notamment leurs poids ;

Tous ces éléments non exhaustifs, ont un enjeu important dans le référencement naturel de votre site et permettent à Google de mieux le comprendre et le rendre visible par la suite sur son moteur. D’ailleurs, selon Google, il existe près de 200 critères à optimiser en SEO interne.

Il faut savoir que si vous n’avez pas les connaissances et compétences dans ce domaine, il vaut mieux faire appel à une agence spécialisée dans le référencement naturel pour voir son site optimisé.

Le contenu éditorial

Le contenu éditorial est une notion devenue très importante dans le référencement naturel, en effet il est nécessaire de créer des contenus de qualité pour gagner en visibilité et espérer gagner des positions dans les résultats de recherche.

Les contenus de qualité passent par la rédaction d’articles, de fiches produits détaillées contenant un bon champ lexical lié à votre activité et une bonne sémantique, accompagnés d’illustrations telles que des vidéos optimisées, des images de qualité et des infographies.

Pour ce faire, il est nécessaire de définir une stratégie éditoriale qui consiste à déterminer la cible visée, la ligne éditoriale (discours, ton employé…), le lieu de diffusion (blogs, réseaux sociaux…) et le moment précis où il faut diffuser le contenu.

création de contenus éditoriaux

Le référencement naturel externe

Maintenant que vous avez compris ce qu’est le référencement naturel interne et la stratégie de contenus éditoriaux, nous pouvons aborder le référencement naturel externe, car ces deux aspects sont étroitement liés. Vous allez voir.

Aussi intitulé « référencement off-site », il consiste à avoir une présence naturelle et qualitative sur Internet. Cela passe par l’obtention de liens naturels pointant vers votre site provenant de différents sites de confiance. Les robots des moteurs de recherche vont constater que des liens naturels pointent sur votre site et vont donc lui accorder un niveau de confiance (Ce niveau de confiance est évalué par des indicateurs que l’on verra plus tard dans l’article). A priori, votre site sera considéré comme qualitatif et sera placé plus haut dans les résultats de recherche.

Seulement c’est simple à dire, mais pas si simple à obtenir. De là est née la stratégie de netlinking (représentée par le point 3 de notre infographie vue précédemment).

Qu’est-ce que la stratégie de netlinking ?

 

La stratégie de netlinking consiste à générer des liens entrants externes connus sous le nom de « backlinks » sur différents supports (blogs, annuaires, réseaux sociaux…) dans le but d’augmenter la popularité et le positionnement de votre site dans les résultats de recherche.

Qu’est-ce qu’un backlink ?  C’est un lien qui pointe vers votre site sur une autre page.

L’objectif de cette stratégie est de rédiger des contenus de qualité en lien avec votre activité, y incorporer un backlink et puis les publier sur des sites partenaires, thématiques ou institutionnels. Le mieux étant de les publier sur des blogs thématiques qui traitent du même sujet que vos articles. Mais pas que, il faut savoir que les pages de destination doivent avoir un contenu en lien avec le contenu rédigé, et doivent être optimisées en termes de structure SEO… Voilà pourquoi le référencement naturel interne est étroitement lié. L’un ne marche pas sans l’autre !

stratégie de netlinking

D’autre part, il est important de noter que la stratégie de netlinking peut passer par plusieurs pratiques telles que :

  • l’échange de liens par la création de partenariats avec d’autres entreprises ;
  • l’achat de liens artificiels par des organismes (pratique très risquée car Google peut le voir et pénaliser) que nous ne conseillons pas ;
  • la rédaction de commentaires spams contenant un ou plusieurs liens sur différents blogs (pratique aussi très risquée), et qui ne porte aujourd’hui très peu voire pas de résultats ;
  • le partage de liens sur les réseaux sociaux dans un contenu court ou long (cette pratique n’apporte pas directement de la popularité à votre site, mais peut éventuellement apporter du trafic sur votre site et donc potentiellement des clients qualifiés. Il est important de noter que ces liens peuvent toutefois apporter des signaux positifs en termes de SEO aux pages de destinations lorsque l’interaction avec ces pages est bonne (likes, partages, commentaires)).

Parmi les quelques pratiques énumérées, la moins risquée, la plus naturelle et assez efficace est celle de l’échange de liens en créant des partenariats SEO.

Vous ne savez pas en quoi cela consiste ?

Comment créer des partenariats de qualité ?

La création de partenariats externes, c’est quoi et comment faire ?

Avant tout, qu’est-ce que la création de partenariats externes ? C’est une pratique de netlinking qui consiste à se créer un réseau de professionnels (entreprises partenaires, blogueurs…) possédant des supports (blogs, annuaires…) de qualité, dans le but d’effectuer des échanges de liens de la façon la plus naturelle possible. Les échanges de liens vont s’effectuer par le biais d’articles rédigés plus ou moins long.

Une fois que vos partenariats ont débuté, vous pouvez analyser chacun des supports recueillis grâce à des outils SEO permettant d’analyser la qualité et la popularité d’un site. Voyez ci-dessous les différents outils et indicateurs SEO très importants.

Les principaux indicateurs et outils d’analyse de la popularité d’un site

Il existe en SEO, un grand nombre d’indicateurs à analyser et à comprendre pour toujours s’améliorer. Pour cela, un large choix d’outils « fantastiques » ont été créés pour faciliter notre travail.

Tout d’abord, nous allons nous intéresser aux indicateurs de confiance.

Quels sont les indicateurs SEO à prendre en compte pour évaluer la qualité d’un site ?

Plusieurs ne sont pas à négliger. Les principaux indicateurs qui intéressent les référenceurs SEO dans leurs recherches de supports qualitatifs sont les suivants :

  • Le TrustFlow (TF) : indicateur mesurant la fiabilité et la qualité des liens sur un site. Le score est déterminé selon le trafic généré sur le site grâce aux liens et de la pertinence du site en lui-même.
  • Le CitationFlow (CF) : indicateur mesurant la popularité de votre site. Le score est déterminé selon la quantité de backlinks cités sur différents sites. La qualité n’est pas prise en compte par cet indicateur.
indicateurs de confiance trust flow et citation flow

Le mieux étant d’obtenir un bon équilibre entre les deux indicateurs. C’est-à-dire qu’il est mieux d’avoir un TF et un CF qui se rapprochent. En effet, si par exemple, le CF est plus élevé que le TF, cela signifie que votre site dispose de liens entrants, mais pas forcément de bonne qualité.

Grâce à ces indicateurs de confiance, vous pourrez vous faire une idée du niveau de confiance que vous accordez au site. Plus les TF/CF seront équilibrés et proche de 100, plus votre niveau de confiance augmentera. À noter qu’approcher un TF/CF à partir de 40 est extrêmement difficile, imaginez la difficulté à atteindre la note de 100.

Par ailleurs, le meilleur outil que nous vous conseillons pour analyser ces deux indicateurs et le profil des liens de votre site reste le très célèbre : Majestic SEO.

Cet outil est payant mais permet d’analyser la qualité, la popularité, la fiabilité et la provenance des backlinks d’un site.

Ainsi, en obtenant un outil aussi performant, vous pourrez sélectionner les meilleurs supports pour effectuer à long terme des échanges d’articles de qualité avec des partenaires fiables. Un échange gagnant-gagnant !

indicateur SEO page rank
  • Le PageRank

Le PageRankl’indicateur de pertinence le plus vieux de Google, consiste à traiter de la quantité et la qualité des liens pointant vers une page de votre site internet. Si Google constate que vos liens sont pertinents et de qualité, c’est-à-dire qu’ils proviennent de sites qui traitent par exemple de la même thématique ou provenant d’un site d’autorité (populaire), il aura tendance à accorder un bon PageRank à la page en question. Ainsi, Google pourra l’indexer et classer la page dans les résultats de recherche.

Mais qu’est-ce qu’un « bon » PageRank ? Et bien…plus le PageRank est élevé, plus la page est considérée comme qualitative.

Cependant, il faut noter que la quantité et la qualité des liens ne sont pas les seuls aspects qu’on prend en compte dans le calcul du PageRank. En effet, d’autres aspects tels que la qualité du contenu, le maillage interne, le trafic, le nom de domaine, les ancres de liens…ont un enjeu dans la note du PageRank.

Le calcul du PageRank est compliqué, il faut simplement retenir que le PageRank d’une page est calculé selon la qualité, le « jus » des pages liées à celle-ci et les aspects énumérés ci-dessus.

Pour connaître le PageRank, de nombreux outils existent. Les outils sont plutôt des extensions à installer sur votre navigateur de recherche. À vous de voir, celui que vous préférez.

Enfin, il faut tout de même savoir que le Page Rank est un vieil indicateur qui ne semble plus être mis à jour. Il sert donc d’information secondaire pour le professionnel.

D’autres indicateurs SEO à analyser et à prendre en compte existent, mais nous ne les développerons pas ici. Les plus importants pour la stratégie de netlinking figurent dans cet article.

Vous avez maintenant toutes les informations nécessaires pour créer des partenariats SEO de qualité.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Ces articles peuvent vous intéresser...