Structurez vos données grâce aux Rich Snippets …

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google

Chaque seconde, 40 000 requêtes sont effectuées sur Google. Le moteur de recherche apporte fréquemment de nouvelles fonctionnalités à inclure sur les sites Internet. Ceci dans le but de proposer des résultats toujours plus pertinents face aux requêtes de la population. Revenons sur l’enrichissement du contenu réalisé avec les Rich Snippets.

Que sont les Rich Snippets ?

Les Rich Snippets ou contenus enrichis en Français, se caractérisent par l’affichage de données supplémentaires annexées aux résultats de requêtes. Cette fonctionnalité étaye un résultat et s’apparente à toutes sortes de contenus. Il est possible d’utiliser les Rich Snippets pour une fiche produit, une recette, un article de blog et bien d’autres. Ils peuvent présenter de nombreuses informations supplémentaires : des caractéristiques de produits, un avis ou encore l’auteur d’une publication. Les pages profondes sont également mises en avant.
Rich Snippet evenement

Il existe plusieurs formats de balisage :

  • Les Microdonnées sont de simples attributs. Elles permettent l’affectation aux propriétés et aux éléments de descriptions et de noms précis. Ces extraits sont recommandés par Google. Ils sont utilisés le plus couramment grâce à leur simplicité. Les microdonnées sont plus riches que les microformats.
  • Les Microformats permettent la description d’informations spécifiques telles que les avis, les événements ou encore les produits. Leur utilisation est aisée.
  • Les RDFa sont plus aboutis que les microformats. Ils sont également extensibles. Ces extraits sont utilisés moins fréquemment car ils sont plus complexes.

Pourquoi les Rich Snippets sont-ils utiles pour le référencement ?

En France, 54% des internautes cliquent sur le Premier lien naturel proposé par Google. Il est donc important de proposer des résultats toujours plus cohérents et pertinents avec les requêtes effectuées. Les Rich Snippets permettent aux utilisateurs de visualiser plus d’informations sur les pages répondant à leur requête. L’internaute qui n’est pas intéressé par un lien ne cliquera donc pas dessus. Cette démarche vise à améliorer le taux de conversion d’un site. Un trafic plus ciblé et plus cohérent avec l’activité du site est amené. Enfin cela permet de diminuer le taux de rebond.

La possibilité d’ajouter un avis, une adresse, une map optimise le référencement naturel d’un site. Google et les autres moteurs de recherche recommandent l’utilisation des microdonnées. Les pages d’un site peuvent être avantagées par l’utilisation de ce langage dit sémantique.

De plus, les Rich Snippets apportent une meilleure visibilité, grâce à l’ajout de données aux habituels « title » et « méta description ». L’ajout d’extraits permet de se distinguer de la concurrence et attire le regard de l’internaute grâce notamment aux images, avis comme dans l’exemple ci-dessous ….

Comment mettre en place les Rich Snippets ?

Code HTML directement

Les différents types d’extraits de code enrichi s’ajoutent directement dans le code HTML du site Internet.
  • Les Microdonnées s’intègrent à l’aide des balises div ou span.
  • Les Microformats sont généralement intégrés via la balise class.
  • Les RDFa s’intègrent avec des balises span ou div.

Plugins ou addons dédiés

Les CMS les plus courants comme WordPress, Joomla ou Prestashop proposent de nombreux plugins ou addons qui font très bien le job.

Cela permet notamment de se simplifier la vie en s’affranchissant des contraintes techniques liées à l’intégration.

Données structurées dans les Outils pour Webmasters

Pour suivre l’implémentation des données structurées dans un site, Google a mis en place une rubrique Optimisation dans WebMasterTools. Une rubrique dédiée aux données structurée est présente dans la rubrique parente intitulée « apparence dans les résultats de recherche ». Un outil nommé « Show Option » est également disponible dans le tableau de pilotage. Il affiche les différents formats des Rich Snippets et permet de les pré-visualiser sur les moteurs de recherches.

Une alternative : le marquage des données

Si vous ne souhaitez pas consacrer de temps à la mise en place de ces balises, ou bien si la mise à jour de ce données via le code HTML de vos pages web est trop compliqué voire impossible, il est possible d’utiliser la rubrique « Marqueur de données« . Cela permet d’identifier les titres, auteurs, catégories, images et avis pour une seule page ou un ensemble de pages structurées de manière identique.

Google propose dans cet outil différents options à structurer selon votre type de contenu : articles de blog, produit d’un site de vente en ligne, commerce de proximité, événements ….

Vous trouverez ci-dessous 3 vues d’écrans qui représentent le balisage pour un site de vente en ligne :

Étape 1 : balisage nom + image + prix

Étape 2 : création d’un ensemble de pages

Étape 3 : balisage des pages similaires

Cette méthode présente tout de même quelques inconvénients :

  • Votre balisage n’est effectué que pour Google.
  • La création de nouveaux articles devra être traitée manuellement contrairement à l’intégration HTML.

Ces articles peuvent vous intéresser...