Google Panda 4.0 : Le grand ménage sur la toile ?

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur google

Panda est un nom donné par Google qui définit les mises à jour de son algorithme. Il existe également Pinguoin et Colibri. Depuis le 21 mai 2014, Google a lancé Panda 4.0. En quoi consiste cette mise à jour ? A quoi faut-il s’attendre ? Voici quelques éléments de réponse.

Sommaire

Google Panda le grand menage sur la toile

En quoi consiste Google Panda ?

Le but de Google Panda est de sanctionner les sites web de mauvaise qualité. L’objectif énoncé par Google est de laisser la place aux sites proposant du contenu original et pertinent. En bref, Google Panda servirait à faire respecter les bonnes pratiques du référencement naturel afin d’améliorer les résultats de recherche pour l’internaute et éliminer le contenu de faible valeur.

Les critères rédhibitoires de Google Panda

Les sites web pénalisés seraient les sites proposant du contenu de qualité moindre. Les pages qui proposent du contenu dupliqué sont visées, tout comme les sites au contenu jugé « inutile » car peu intéressant (site satellite, mais pas que …).

Parmi les critères déterminants pour pointer un site de mauvaise qualité, nous pouvons citer les points suivants :

  • Quand le référencement naturel du site est uniquement bâti pour optimiser la position dans la recherche Google, avec les requêtes les plus fréquemment sollicitées par les internautes.
  • Quand le seul but du site est de générer du trafic pour accroître les revenus publicitaires.
  • Quand le contenu est vide de sens (spin entre autres).

Les conseils Google

Google n’est pas si impitoyable ! :-))) Le géant donne [quelques] conseils pour laisser une chance aux webmasters qui souhaitent s’améliorer. Le contenu doit être rédigé pour l’internaute et pas pour les moteurs de recherche.

La fréquence et la récence des contenus sont à privilégier. Un blog régulièrement mis à jour sur une thématique donnée aura tendance à être bien vu par Google. Les sites thématiques sont notamment bien perçus.

Maintenant, ne soyons pas dupe il est clair que l’objectif premier est de brouiller un peu plus les pistes du SEO afin de favoriser sa régie publicitaire.

Quelle conclusion en tirer ?

Finalement la conclusion est relativement simple. Il faut impérativement produire du contenu qualitatif, intéressant pour l’internaute. Cela permettra notamment de travailler la longue traîne de son site web. Le référencement naturel n’est pas mort, contrairement à ce que prétendent certains. Il est simplement en mutation.

La production d’un contenu de qualité sera bénéfique pour le SEO, mais il permettra également d’être partagé sur les réseaux sociaux qui ont un bel avenir devant eux (enfin pas tous …). Cela permet également de faire vivre sa communication au sens large en relayant ces contenus par le biais des newsletters. Le schéma ci-dessous résume bien ce dernier paragraphe.